Homéopathie et médecine natuelle - Permanences Médicales

Aller au contenu

Menu principal :

Homéopathie et médecine natuelle

Médecine naturelle

Quartier Cornavin  Rendez-vous avec Dr Jean-Pierre Jubin au tél : 022 738 55 00  Email: spécialiste@medecin.ch

Le médecin homéopathe

La médecine homéopathique a été crée pour le Dr. Samuel Hahnemann (1755-1843), en Allemagne. Le principe fondamental de l’Homéopathie est le principe de la "similitude", c’est-à-dire, que les symptômes du patient sont guéris avec une substance qui est capable de causer, à quelqu'un qui n’est pas malade, des symptômes semblables à ceux de la personne malade (ceci ce fait dans des conditions particulières, de recherche de médicaments). C’est comme si on utilisait du café, qui élimine le sommeil, pour traiter de l’insomnie.
Les médicaments homéopathiques sont des substances de la nature, "potentialisés", en passant par un procédé de dilution et de dynamisation .Ces médicaments alors bien dilués, vont agir par un procédé énergétique, stimulant donc l’organisme à mobiliser ses propres forces de guérison.
Ce procédé de guérison peut demander plusieurs étapes, si on utilise le médicament de terrain, dit aussi constitutionnel du patient. C’est à dire: Au début du traitement il peut présenter des réactions transitoires d’aggravation des symptômes, ou encore, présenter des anciens symptômes, pour une courte durée de temps, qui s’en vont tout seuls, sans avoir besoin d’être traités. Ces réactions sont signes de l’action du médicament homéopathique, dans le sens de guérison de la maladie, pour laquelle la personne est en train de se faire soigner.
Pour trouver le bon médicament il est nécessaire que le médecin homéopathe aie des informations détaillées sur la maladie du patient et aussi concernant les caractéristiques générales de l’individu, telles que par exemple, des informations concernant le sommeil, l’appétit, ou encore les réactions émotionnelles de chacun. C’est l’individualisation du patient et des ses symptômes. De manière que, avec le traitement homéopathique, deux patients auront très probablement un traitement différent, même s’ils ont le même diagnostique clinique.
C’est aussi important pour le médecin homéopathe d’avoir une idée du vécu de chaque patient, et de ses réactions émotionnelles face à ses vécus. Car selon l’homéopathie, il peut y avoir des relations entre des vécus difficiles et l’apparition des perturbations de la santé, qui finissent parfois par se transformer en des maladies chroniques ou non. Dans le cadre de l’homéopathie, le patient est considéré comme un Tout, indivisible, ou les aspects mentaux et émotionnels sont une expression aussi concrète de notre Existence que l’aspect organique, de la maladie physique. Dans l’homéopathie, la reconnaissance des causes émotionnelles ou des souffrances psycho-émotionnelles comme origine des maladies physiques est importante.
Finalement parfois l’utilisation d’un médicament homéopathique symptomatique peut soulager plus rapidement un symptôme déterminé de la maladie actuelle que l’utilisation du médicament constitutionnel. Mais, la durée de l’amélioration, par contre, sera très probablement plus courte qu’avec l’utilisation d’un médicament constitutionnel, qui agit de manière plus approfondie sur l’organisme. La décision de l’utilisation d’un médicament homéopathique symptomatique ou constitutionnel doit être prise par le médecin homéopathe selon chaque cas.

La consultation homéopathique.
Lors de la consultation homéopathique il est important d’informer le médecin le plus possible sur les détails concernant la maladie actuelle et celles du passé. De plus, le patient devrait indiquer quand il a senti ces symptômes pour la première fois et quand il a commencé à se sentir malade. Un autre aspect important sont les modalités de comment un symptôme se présente, par rapport au moment de la journée ou il se fait sentir le plus intensément, par exemple, ou alors, quels sont les choses ou les positions qui apportent un soulagement. Ces éléments sont d’une importance fondamentale pour aider l’homéopathe à trouver le médicament adéquat à chaque cas.
Avant de répéter une dose du médicament prescrit, ou d’élever sa potentiation, il est important d’analyser les réactions homéopathiques avec le médecin homéopathe. Ceci est valable pour les médicaments pris en "dose unique", ou, après chaque dose, on doit attendre en laissent le médicament agir pendant quelques jours, voir quelques semaines, avant de poursuivre le traitement. Pendant ce laps de temps, il est important d’observer d’une manière bien objective et précise des éventuels changements survenus.

L’homéopathie chez l’enfant.
Comme l’homéopathie ne cause pas d’effets secondaires ni de toxicité, elle peut être utilisée même par des bébés.
Lors de consultations homéopathiques avec des enfants, ceux-ci doivent être accompagnés d’un parent proche les connaissant très bien.
Une fois que l’homéopathie travaille sur des réactions organiques, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter, par exemple de l’apparition d’une légère à moyenne élévation de la température, pendant quelques heures, au début du traitement. Si l’état général du patient est bon et qu’il a été vu par le médecin. (Par contre, si la température persiste, le médecin doit en être informé.)
L’homéopathie est connue comme étant utile dans le traitement de l’asthme, des eczémas ou des allergies en général. Par contre, ces résultats ne relèvent pas " du miracle ", mais demandent la collaboration des parents avec une observation attentive durant les diverses étapes du traitement.
Concernant le traitement des infections à répétition, par exemple respiratoires ou de l’oreille, l’homéopathie peut parfois contribuer à augmenter les défenses immunologiques de l’enfant.

Observation :Il est important à noter que le traitement homéopathique ne remplace pas la consultation chez le pédiatre, ni le diagnostic pédiatrique.

L'homéopathe Brésilien

HOMEOPATIA  similia, similibus, curentur
A medicina homeopática foi criada por Samuel Hahnemann (1755-1843), na Alemanha.O princípio fundamental de atuação da Homeopatia é o princípio de"semelhança", o que quer dizer que se procura curar os sintomas do paciente com uma substância capaz de causar, numa pessoa sã, sintomas parecidos com os da pessoa doente( isto é feito em condições especiais, de pesquisa do medicamento). É como se usássemos o café, que dificulta o sono, para tratar a insônia.
Os medicamentos homeopáticos são substâncias da natureza, potencializadas, através de um processo de diluição e de dinamizaçâo. Estes remédios bem diluidos, portanto, vão agir principalmente por um processo energético, estimulando o organismo a mobilizar suas proprias forças para se curar.
Este processo de cura pode apresentar diversas etapas, se utilizarmos o medicamento de fundo ou medicamento constitucional. Ou seja: No início do tratamento o paciente pode apresentar uma agravação transitória de seus sintomas, ou ainda apresentar o surgimento de sintomas antigos que reaparecem brevemente e desaparecem sozinhos, sem que tenham que ser tratados. Estas reações mostram que o organismo está respondendo ao medicamento homeopático, e que a atual doença pela qual a pessoa esta consultando, esta sendo combatida.
Para encontrar o medicamento constitucional do paciente, é necessário que o médico homeopata tenha informaçes bem detalhadas sobre a doença e também sobre as características gerais do indivíduo, como por exemplo, sobre o sono, o apetite, as reações emocionais típicas de cada um, etc. Esta é a individualização do paciente e de seus sintomas. Assim , para o tratamento homeopático, dois pacientes se diferenciam mesmo se tiverem o mesmo diagnóstico clínico, e receberão muito provavelmente medicamentos diferentes um do outro.
Do mesmo modo é importante ter uma idéia geral das principais vivências de cada paciente, e de suas reações emocionais às situaçoes vividas. Pois segundo a Homeopatia, às vezes existe uma relação entre estas situações vividas e o aparecimento de perturbações na saúde, que podem acabar se transformando em doenças. É que a Homeopatia vê o paciente como um Todo indivisivel,onde os aspectos mental e emocional são expressão de nossa Existência do mesmo modo como o aspecto orgânico,da doença física. Na Homeopatia o reconhecimento de causas emocionais ou de sofrimentos psico-emocionais como origem de doenças físicas é importante.
Finalmente, por vezes a utilização de um remédio homeopatico sintomático pode aliviar o(s) sintoma(s) da doença atual mais rapidamente do que com o uso do medicamento constitucional. Mas no entanto a duração da melhora será provavelmente menor do que se utilizarmos o remédio constitucional, que atua de maneira mais prounda no organismo. A decisão da utilização de um remédio homeopático sintomático ou constitucional deve ser tomada pelo médico homeopata segundo cada caso.
A Consultaçao Homeopática
Na consultação homeopática, portanto, é importante informar o médico o melhor possível , dos elementos relacionados ao estado da doença atual e em relação às doenças tidas no passado. Será importante que o paciente tente se lembrar de quando sentiu determinado sintoma pela primeira vez, de como começou a adoecer. Tambem as modalidades de como o sintoma se exprime, por exemplo: durante o dia, mais forte quando esta calor, ou com piora à  noite, ou ainda se há alguma coisa que o alivia...são elementos fundamentais para encontrar o remédio apropriado para cada caso.
Antes de repetir uma dose do medicamento prescrito, ou de aumentar a potência do medicamento, é importante analisar as reações homeopáticas em conjunto com o médico homeopata. Isto é valido para os remédios que são tomados em "dose unica", onde depois de cada dose devemos deixar o medicamento agir durante alguns dias ou até mesmo algumas semanas antes de continuar o tratamento. Durante este período, é importante que o paciente observe de forma bem objetiva e precisa, o que se passa de diferente em seu organismo.

A Homeopatia na infância
Como a homeopatia não apresenta efeitos colaterais ou de toxicidade, ela pode ser utilizada mesmo para os bebês.
Na consulta homeopática da criança, estas devem ser acompanhadas pela sua mãe, pelo pai ou então por alguém outro que a conheça detalhadamente.
Uma vez que a homeopatia trabalha sobre as reaçoes orgânicas, não é necessário se inquietar , por exemplo, com o surgimento transitório de um pouco de temperatura, no início do tratamento (febre baixa à moderada), se o estado geral do paciente for bom e ele tiver sido visto pelo médico, para excluir algo de grave. Atenção: Se a febre persistir, o médico deve ser informado.
A homeopatia é conhecida por ser útil no tratamento da asma, eczemas ou alergias em geral. Mas estes resultados não são "milagrosos" e sim o reflexo de um trabalho de colaboração dos pais com o médico, informando e bem observando a criança e as suas reações durante cada fase do tratamento.
Também no tratamento de infecções de repetição, por exemplo respiratórias ou do ouvido, entre outras, a homeopatia pode por vezes colaborar, aumentando as defesas imunogicas da criança.

Atenção : É importante mencionar que o tratamento homeopático nao substitui a consulta no pediatra da criança, nem o diagnóstico pediátrico.

Le scientifique

L’homéopathie ou « maladie similaire » est une médecine non conventionnelle, proposée par Samuel Hahnemann en 1796.
Les composés utilisés devraient produire chez une personne saine des symptômes semblables à ceux de la personne que l’on veut soigner, L'homéopathe analyse donc l'intégralité des symptômes de la personne et non uniquement ceux liés à la maladie. Les substances choisies selon cette méthode peuvent être administrées depuis des doses très faibles dynamisées à des doses pondérables non toxiques.
Des millions de consommateurs ont adopté cette médecine mais elle suscite un débat important et elle n’a pas fait la preuve de son efficacité clinique.
Le terme « homéopathique » est devenu en langage courant synonyme d'une dose
Chaque traitement est personnalisé à chaque patient, quel que soit le nom de la maladie, la recherche de la « totalité » des symptômes présentés par le patient étant au centre de la méthode. Elle explique la longueur du dialogue entre le médecin et le patient.
L'homéopathie repose sur le principe de : la quinine provoque, à forte dose, une intoxication accompagnée de fièvre, comparable aux fièvres que l'absorption de quinquina aide à soigner. Idem pour Belladone, Jusquiame, Anhydride Arsénieux, Soufre...le médecin suisse Paracelse établissait déjà au xve siècle que « Rien n'est poison, tout est poison : seule la dose fait le poison. »
Cependant, la dilution classique diminuait les effets toxiques mais effaçait également les effets pharmacologiques. Hahnemann eu recourt à la « dynamisation », ce qui permet de conserver une certaine efficacité thérapeutique.
La dilution aboutit statistiquement à une absence de molécule active dans la préparation absorbée par le patient mais elle pourrait avoir laissé une trace inversée dans le solvant. (Mémoire de l’eau proposée par Jacques Benveniste en 1987)
Dangers de l'homéopathie
Les médicaments homéopathiques étant généralement extrêmement dilués, excluant ainsi la présence significative de substance active dans les remèdes, ils sont donc généralement considérés comme dépourvus d'effets secondaires. Le recours à l'homéopathie peut se révéler dangereux s'il occasionne un retard de soins médicaux indispensables.
L'industrie homéopathique est dominée au plan mondial par les Laboratoires Boiron.
La popularité de l'homéopathie est surtout remarquable en France. L'emploi de cette méthode en tant que médecine s'est fortement développé au Brésil, en Argentine et au Pakistan. Selon les laboratoires Boiron, au cours des trente dernières années, l’homéopathie s’est également développée en Afrique du Sud, en Tunisie, au Maroc, au Venezuela, en Israël, en Australie, etc. En Grande-Bretagne, cinq hôpitaux sont utilisateurs de traitements homéopathiques. Six universités organisent un enseignement d'homéopathie validé par un diplôme (« Bachelor of Science ») même si cette pratique est contestée par des médecins et des scientifiques.
En Inde, exercent près de 250 000 homéopathes. Ils traitent près de 10 % de la population indienne avec ces seuls produits.
L'association humanitaire « Homéopathes sans Frontières » travaille sur la prise en charge de malades dans les pays pauvres.
L'homéopathie est couverte par des réglementations assez différentes selon les pays.
Dans certains pays, les remèdes homéopathiques sont remboursés par les mécanismes d'assurance maladie, au même titre que les autres médicaments (c'est le cas en France, par exemple). Dans d'autres pays, comme l'Allemagne (depuis 2003), l'Espagne, la Finlande, l'Irlande, l'Italie, la Norvège et la Suède, l'homéopathie n'est pas prise en charge par les systèmes de santé.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu